Ignis Communication

Services en communication
L'année passée nous évoquions dans notre lettre d'info la révolution culturelle et technique que constitue le web. Un an après, nous pouvons tous mesurer au quotidien à quel point cette révolution a bouleversé nos habitudes personnelles et professionnelles. Le phénomène des réseaux sociaux a poursuivi son intrusion dans nos vies personnelles. A tel point que nous ne nous apercevons plus aujourd'hui que nous sommes constamment connectés (en 2013, 44% des internautes sont des mobinautes). Notre quotidien et nos comportements professionnels ont eux aussi évolués, aspirés par la spirale du « tout Web ».

Progression significative des applications métiers en 2014

En 2013, le volume d'heures consacré au développement d'application métier occupait à peine 20% du pôle Web Ignis... Aujourd'hui, cette activité occupe plus de 55% !
Et les demandes sont croissantes. Nos clients délaissent les progiciels traditionnels : manque de souplesse, coût des licences élevé, problème de mobilité,... les entreprises se tournent désormais vers des outils de gestion sur mesure qui "collent" à leurs spécificités.
Leurs objectifs sont multiples : faciliter les démarches de relation clients, centraliser les données ressources utilisées par l'ensemble des utilisateurs du système, faciliter l'accès rapide à ces ressources, profiter de la mobilité du Web, gagner en productivité, rationaliser la gestion des flux, etc.

Démocratisation du « tout Web »

Plusieurs facteurs ont contribué à la démocratisation des applications professionnelles en ligne. Sur le plan technique d'abord, les débits actuels autorisent des échanges de flux encore inaccessibles il y a peu. De nouvelles technologies plus souples et plus rapides se sont aussi imposées. Enfin, les navigateurs Web récents (E11, Firefox Version 31,0, Chrome 36.0.1985.143....) ont su intégrer ces nouvelles technologies.
Les personnels des entreprises ont changé aussi... Les premières générations « Web » occupent progressivement de plus en plus de postes à responsabilité au sein des entreprises. Pour celles-ci, c'est un réflexe naturel. Elles consomment Web, communiquent Web, pensent Web, travaillent Web...!
Parallèlement, les développeurs sont de mieux en mieux formés et peuvent répondre aujourd'hui à ces nouveaux besoins.
Les premiers créent la demande, les seconds savent y répondre! C'est naturellement que l'économie s'oriente vers un fonctionnement « full Web » !

Toutes les branches professionnelles sont concernées

Les solutions « tout internet » synonymes d'optimisation, de rationalisation et de mobilité ne sont plus ouvertes qu'aux seules grandes entreprises. Les entreprises de taille plus modeste se tournent désormais vers cette solution.
Certains de nos clients : le Ministère du développement au Mali, le groupe Nature et Stratégies (Fleur des mauges, Armille), le groupe ARCA ou la Société Loel & Piriot (leader français du lapin) sont des structures de taille importante. Mais avec le temps, des entreprises plus modestes se tournent vers nous et font le pari d'externaliser en ligne tout ou une partie de leur fonctionnement !
Et toutes les branches professionnelles sont concernées : commerces B to C, commerces B to B, services aux entreprises, investigations, formations professionnelles, expertises, réseaux de professionnels, etc.

Vers une équipe de spécialistes

Cette mosaïque de nouvelles compétences Web qui rend cette démocratisation possibles est une ressource pour les agences de communication. Pour en profiter, celles-ci ont dû changer de stratégie. Ignis a justement su évoluer au bon moment et a fait le choix de multiplier les compétences.
Aujourd’hui, au sein du pôle Web du bureau angevin, quatre spécialistes travaillent désormais sur un même dossier : un développeur, un webdesigner, un intégrateur et un chef de projet. Ce dernier assure le respect du cahier des charges et fait le lien avec le client et/ou les chargés d’affaires.
Certains souriaient de cette orientation à ses débuts. Les avis ont aujourd’hui changé. L’époque des bricoleurs du web et des aventuriers solo est révolue, la multiplicité des savoir-faires est devenue impérieuse. Les termes suivants paraissent encore un peu barbares, mais vont rentrer dans notre quotidien : ERP, CRM, conceptualisation centrée sur l’utilisateur, avènement des contenus générés par les utilisateurs, social shopping, innovations autour des applications embarquées (API), le Web intelligent ou sémantique, mini-supports, etc. Tout cela implique et impliquera encore un accroissement de compétences spécialisées.

Nouvel Equipement à l'imprimerie...

En cette fin janvier 2021 c'était le moment d'investir, alors on l'a fait. À l'imprimerie Kmeleon à Doué, nous venons de recevoir une nouvelle presse numérique Xerox dernier cri. Ses plus : des...

Découvrez les restaurants de Saumur...

Le guide des meilleurs restaurants et cafés de Saumur !« Le kiosque Où Sortir » fait peau neuve ! Il sera phygital. Le mariage parfait entre le magasine papier et le monde digital. Un nouveau...

On parle de nous sur le Petit Economiste...

Après notre appel d'offre gagné pour l'appel d'offre de la nouvelle commune de Thouars, le journal économique parle d'Ignis. Au 1er janvier 2019, Thouars, ville du nord-est des Deux-Sèvres, est...